Chanvre et Agro-écologie

Une production de chanvre agro-écologique pour une commercialisation locale

Voilà qui pourrait résumer la démarche agro-écologique de ces 5 exploitations agricoles ligériennes. Leur objectif est de recréer de la valeur ajoutée sur leurs exploitations en implantant du chanvre : plante à forts atouts environnementaux.
Le chanvre (Cannabis Sativa L) historiquement cultivé dans la Loire a fait son grand retour sur près d’une vingtaine d’hectares en 2015. Ne demandant aucun apport d’engrais de synthèse, ni de produit phytosanitaire et stockant une quantité importante de carbone, cette culture est bénéfique pour l’environnement.
La démarche des agriculteurs de contribuer à la préservation de l’environnement a été saluée par le Ministère de l’Agriculture en décernant au groupe d’agriculteurs le label de GIEE (Groupement d’Intérêt Ecologique et Environnementale). Ce label reconnaît officiellement le travail des agriculteurs dans leur engagement pour une meilleure prise en compte de l’écologie.
La démarche initiée par le Syndicat Mixte des Monts de la Madeleine est dorénavant portée par l’Association Atouts Chanvre dont le but est de promouvoir et d’organiser la filière chanvre sur le territoire ligérien. Cette association Loi 1901 est ouverte à toute personne s’intéressant à la culture de cette plante.
L’association fédère également les artisans du bâtiment. La CAPEB Rhône-Alpes (Confédération des Artisans et des Petites Entreprises du Bâtiment) est membre fondateur de l’association.

Du chanvre, pour quoi faire ?

Le chanvre cultivé produit des graines qui une fois pressées donne une huile alimentaire bénéfique pour la santé, en raison de sa composition riche en acide gras essentiels.
Les tourteaux de chanvre issus de la fabrication de l’huile sont destinés à l’alimentation humaine ou animale.
La tige du chanvre est quant à elle récoltée puis défibrée pour donner deux matériaux de construction : de la fibre de chanvre et de la chènevotte. Ces deux éléments ont un très fort pouvoir isolant et peuvent être utilisés par des professionnels ou des particuliers pour des travaux d’isolation.

Le chanvre un éco-matériau biosourcé

Le mode de production de ce bio matériau en fait l’un des plus vertueux du marché. A l’inverse des isolants issus du pétrole, les produits chanvrés ne rejettent pas de C02 pour leur production. Bien au contraire, les produits chanvrés consomment du C02 qui est stocké pour de nombreuses années dans les murs des maisons isolés.
1 ha de chanvre consomme, avant sa maturité, autant de CO2 qu’1 ha de forêt, soit 15 tonnes. Et 1 m2 de mur en béton de chanvre emmagasine 35 kg d’équivalent CO2 sur 100 ans. La mise en place d’une culture de chanvre locale contribue à la lutte contre le réchauffement climatique.

Le chanvre préserve la ressource en eau

La culture de Chanvre ne demande aucun apport de fongicide, insecticide ou désherbant. Le chanvre se contente également d’une fertilisation organique (fumier ou compost). Les exploitations de Atouts Chanvre ont ainsi décidé de ne pas fertiliser avec des engrais minéraux de synthèse leurs cultures. Intégré habilement dans une rotation de culture, le chanvre peut également réduire l’utilisation de désherbant sur les cultures suivantes. Le chanvre permet de réduire l’impact des systèmes agricoles sur la ressource en eau.

Une filière chanvre en construction

L’été 2015 a vu la première récolte de chanvre. Cet hiver est consacré au défibrage du chanvre. Les premiers produits chanvrés sont disponibles à la vente. Les membres d’Atouts-chanvre seront présents tout au long de l’année sur les manifestations de la Loire pour présenter leur démarche et leur produit.

Vidéo sur les caractéristiques et usage du chanvre

Une excellent vidéo intitulée Béton de chanvre : Formulation, caractéristiques mécaniques et hygrométriques permettant de découvrir son intérêt agronomique et écologique ainsi que les caractéristiques mécaniques et hygrométriques du béton de chanvre.