Béton de chanvre en construction ou rénovation thermique

Présentation du béton de chanvre en construction ou rénovation thermique : sa composition, ses avantages, sa mise en œuvre (banché ou projeté) et son utilisation dans le neuf, la restauration ou la rénovation.

Béton de chanvre banché et béton de chanvre projeté


Le béton de chanvre c’est quoi ?

Le béton de chanvre ou est obtenu par mélange d’un liant minéral (la chaux), d’un granulat végétal issu de la plante de chanvre (la chènevotte) et d’une faible quantité d’eau.

Béton de chanvre banché sur ossature bois
Béton de chanvre banché sur ossature bois
Isolation de murs avec du béton de chanvre banché
Isolation avec du béton de chanvre banché

Ainsi combiné, on obtient un béton naturel et léger, dont les caractéristiques thermiques, hygrométriques, mécaniques et acoustiques sont directement liées aux dosages de chaux et chènevotte.

De plus, qu’il soit banché manuellement ou projeté mécaniquement, le béton de chanvre est utilisé pour construire des murs non porteurs ou des cloisons, mais également pour isoler les murs, les sols ou les toitures.

Enfin, le béton de chanvre est un matériau biosourcé utilisable pour construire, rénover et restaurer tous types de bâtiments.

Important :

  • afin de ne pas entraver la perméabilité du béton de chanvre à la vapeur d’eau il faut impérativement laisser une face sans revêtement étanche,
  • le béton de chanvre n’étant pas porteur il est nécessaire de prévoir une ossature porteuse, en bois par exemple.

Les avantages du béton de chanvre en construction ou rénovation thermique

La triple porosité du béton de chanvre

Le béton de chanvre en construction ou rénovation thermique bénéficie d’une triple porosité très caractéristique :

  • celle de la chènevotte,
  • celle des liants à base de chaux,
  • celle des vides restant entre les granulats,

qui a une influence déterminante sur leurs propriétés thermique, hygrothermique et acoustique.

Ainsi, elle permet au matériau de stoker et de transporter de la vapeur d’eau et de l’eau de façon importante.

D’une part, ce phénomène entraine la régulation des variations de température et d’humidité des parois, grâce aux transferts hygrothermique et aux changements de phase de l’eau.

D’autre part, la régulation hygrothermique va procurer aux habitants un sentiment de confort important et entrainer une baisse sensible des besoins en énergie.

Enfin, le phénomène se vérifie en période froide, mais également pour ce qui concerne le confort d’été.

Des performances liées au dosage du béton de chanvre

Les performances des bétons de chanvre sont directement liées aux dosages des différentes matières qui les composent.

Béton de chanvre faiblement dosé en liant :
le liant n’enrobe que partiellement les particules
de chanvre mais les lient entre elles.
Béton de chanvre fortement dosé en liant :
les particules de chanvre sont noyées
dans une matrice constituée par le liant.

C’est pourquoi, l’augmentation de la proportion de :

  • liant améliorera les performances mécaniques,
  • granulats de chanvre augmentera la résistance thermique et l’absorption acoustique.

Dès lors, les variations de dosage entre la chènevotte et le liant permettront, en utilisant des épaisseurs appropriées, de dimensionner les ouvrages en fonctions des performances recherchées.

Enfin, le béton de chanvre, grâce aux qualités qui lui sont conférées par le mariage de la chaux et du chanvre, est aujourd’hui un matériau fiable et performant :

  • Masse volumique très faible,
  • Pouvoir isolant élevé,
  • Correction acoustique,
  • Perméabilité à la vapeur d’eau,
  • Élasticité importante.

Résistance au feu du béton de chanvre

Malgré ses composants végétaux, le béton de chanvre résiste très bien au feu, aussi bien à la flamme qu’à une augmentation forte de température.

D’une part, il limite de manière importante les transferts de chaleur. D’autre part, cette combustion lente ne s’accompagne d’aucune émission de composés néfastes.

Ainsi, il remplit les conditions nécessaires à l’obtention d’une très bonne classification au feu.

Remarque :
ces essais ont été réalisés pour un béton de chanvre réalisé avec le liant Tradical PF70 et le granulat chanvre Chanvribat.

Béton de chanvre à l’épreuve des rongeurs insectes et champignons

Le béton de chanvre est fongicide et ne craint ni les insectes, ni les rongeurs.

Confection du béton de chanvre

La mise en œuvre des bétons de chanvre en construction ou rénovation thermique est décrite dans les «Règles professionnelles d’exécution d’ouvrages en bétons et mortiers de chanvre» .

Ce document, rédigé par la profession, a été visé par l’Agence Qualité Construction (Commission Prévention Produit). En outre, il est considéré, en France, comme le document de référence de la mise en œuvre par les professionnels du bâtiment, de l’assurance et des bureaux de contrôle.

Attention :
lors de l’élaboration, la chaux en poudre est très agressive par inhalation et contact avec la peau. Dans ces conditions, prenez les précautions d’usage : vêtements, gants, masque et lunettes.

Béton de chanvre projeté

Cette technique consiste, à l’aide d’une machine spécifique, à projeter directement sur le support (banche ou mur) le mélange chaux-chènevotte sec, et à l’humidifier dès sa sortie de lance.

Ainsi fabriqué, le béton de chanvre nécessite moins d’eau et de chaux que pour une application manuelle et son temps de séchage est plus court.

Enfin, sachez que des machines à projeter le béton de chanvre, de différentes tailles et avec différents principes, sont disponibles sur le marché, à la vente comme à la location.

Béton de chanvre banché

Cette technique consiste à déverser entre deux banches ou un mur et une banche, le béton de chanvre par lits successifs.

Il est également possible d’utiliser comme coffrage une ossature bois entièrement noyée dans la masse, ou visible sur une face (technique du colombage). Toutefois, la technique de coffrage avec ossatures extérieures est plus efficace, plus pratique et plus facile à mettre en œuvre.

D’une part, le banchage permet d’accéder à une maçonnerie monoli­thique, sans rupture ni pont thermique. D’autre part, ce type d’isolation par voie humide est bio­compatible et participe au confort glo­bal de l’habitat sur le plan thermique.

Enfin, le doublage peut être recouvert d’un enduit à la chaux ou à l’argile.

Blocs et briques de chanvre à maçonner

Il existe aujourd’hui des éléments préfabriqués en béton de chanvre dénommés « briques de chanvre » ou « blocs de chanvre » à maçonner directement pour réaliser des murs, des cloisons ou des doublages.

Toutefois, ces blocs n’ayant pas les caractéristiques mécaniques suffisantes pour être porteurs, ils seront utilisés systématiquement avec une ossature porteuse.

Chanvribloc : Bloc de chanvre pour l’isolation et la construction
HESTIA isolation : brique isolante acoustique & thermique en chanvre

Utilisation du béton de chanvre

Le béton de chanvre est utilisé en construction, comme en restauration du bâti ancien ou rénovation thermique.

En rénovation thermique, ce type de doublage est idéal pour les murs en pierre et en terre (pisé).

Tout d’abord, il apporte une régulation thermique naturelle, respirante et régulatrice, en par­faite continuité avec le support existant.

De plus, il permet d’homogénéiser un mur hétérogène construit en plusieurs ma­tériaux, ou sujet à fissuration, évitant ainsi ponts thermiques et déperditions.

Ensuite, un doublage de 12 à 15 cm d’épaisseur apporte une bonne protection.

Enfin, la mise en œuvre s’appréhende avec un minimum de connaissances du matériau chaux/chanvre. Voici quelques applications possibles :

  • construction d’un mur non porteur,
  • construction d’une cloison,
  • isoler des sols,
  • isoler des murs,
  • isolation des toitures,
  • isolant acoustique,
  • isolant thermique,
  • enduit isolant.

Liens sur le béton de chanvre